Découvrez les bienfaits du flux libre instinctif : une méthode naturelle pour gérer ses règles

Découvrez les bienfaits du flux libre instinctif : une méthode naturelle pour gérer ses règles

Le Flux Instinctif Libre, c'est comme un pouvoir magique qui réside en chacune de nous ! Cette méthode de gestion des règles permet de prendre le contrôle de son flux menstruel, pour un confort optimal. Imaginez pouvoir libérer votre flux menstruel aux toilettes, sans stress ni gêne. En plus, cette pratique peut même réduire la durée de vos règles et soulager les crampes. C'est comme si vous découvriez un nouveau superpouvoir, c'est génial non ?

Pratiquer le flux libre et la méthode symptothermique, c'est une opportunité pour vous de devenir une pro de votre cycle menstruel, et de vous sentir plus en harmonie avec votre corps. Alors pourquoi ne pas essayer ?

Oui, mais alors pour ça il faut un périnée de compétition ? Eh non !

Attention, on croit souvent, à tort, que pour pratiquer le flux instinctif libre, il faut avoir un périnée en béton, mais en réalité, il ne s’agit pas d’une performance musculaire, mais bien d’un apprentissage psychomoteur. C’est grâce à de nouvelles habitudes et expériences que le corps va développer une nouvelle capacité, celle de maitriser l’écoulement du sang menstruel.

L’apprentissage se fait en plusieurs étapes, car c’est toute une réappropriation de ses sensations, surtout si par exemple, vous aviez l’habitude de porter des tampons ou une coupe menstruelle lors de vos derniers cycles.

Pratiquer le Flux Libre Instinctif (FLI) = Ne plus utiliser aucunes protections menstruelles ?

Non, pas de panique, la pratique du flux libre instinctif se veut adaptable et non exclusive.

L’objectif n’est pas de faire du 100% flux libre et zéro tâche, le but est de ne pas vous rajouter du stress et une charge mentale supplémentaire. C’est pourquoi le Flux Libre Instinctif se pratique avec une protection (par exemple une culotte menstruelle ou une serviette lavable) pour ne pas être dans le stress de la tâche.

Peu importe la part de Flux libre durant vos règles, votre pratique vous appartient, elle s’adapte à votre mode de vie, votre flux, votre rythme, donc peu importe que ce soit à 30%, 60% ou 80%, l’essentiel, c'est que vous vous sentiez bien et en sécurité.

Quels sont les avantages ?

Menstruations moins longues et moins douloureuses : Les adeptes du flux libre instinctif observent qu’au cours de leur pratique la nature de leurs règles évoluent : moins de douleurs, une durée plus courte et enfin une quantité qui semble moins abondante (on dit « semble », car le sang n’est plus vraiment recueilli, mais libéré en majorité aux toilettes, donc plus difficile de quantifier).

Confiance en soi : Cette méthode permet de reprendre confiance en soi pendant ses règles et d’améliorer son estime de soi durant cette période du cycle.

Périnée équilibré : C’est également une manière d’entretenir son périnée, pour qu’il soit bien équilibré, ni hypotonique ni hypertonique. La spécialiste du périnée, Dr Bernadette de Gasquet parle d’une pratique dans laquelle il y a “une possibilité d’apprentissage de la détente, pas seulement périnéale“ mais aussi du flux libre instinctif, comme d’un “outil de travail sur un fonctionnement physiologique”.

Économique : grâce au flux instinctif libre, on utilise beaucoup moins de protections périodiques, sachant que les journées de règles mises bout à bout représentent environ 6 années dans la vie d’une femme, cela en fait des économies ;-)

Écologique : plus de protections périodiques jetables, souvent le FLI se pratique avec une culotte menstruelle ou une serviette lavable donc plus respectueuses de la planète et du corps.

Naturel : plus de potentiels perturbateurs endocriniens (lien vers le futur article sur les PE) car on arrête les protections jetables qui pourraient contenir des produits chimiques (tampons, serviettes hygiéniques jetables de grande surface)

Autonomie :  Avec la méthode symptothermique, le flux instinctif libre permet aux femmes d’être autonome sur un plan menstruel, c’est-à-dire de « s’autosuffire dans la gestion de son cycle, en confiance ». (Mélissa Carlier)

Les freins ?

Le FLI nécessite :

  • de déconstruire nos aprioris sur les règles (non ce n’est pas un sang sale, non le sang ne s’écoule pas de notre vagin non-stop …)
  • du temps pour expérimenter, tester et petit à petit prendre conscience de nouvelles sensations, puis de mettre en place de nouvelles habitudes
  • de prendre le temps, de ne pas se mettre la pression pour faire du FLI à 100 % au prochain cycle

 

« C’est en expérimentant que l’on découvre tous les cadeaux que va nous révéler le FLI. Soyez curieuses, ouvertes et observez … » Mélissa Carlier, kinésithérapeute et spécialiste sur flux instinctif libre

 

Si le sujet vous intéresse, voici quelques ressources supplémentaires :

Retour au blog

Ça pourrait te plaire